Conséquences périnatales du don d’ovocytes en cas de grossesse gémellaire

Marc EVEN-SILBERSTEINMarc EVEN-SILBERSTEIN

Lecture critique de l’article :
Impact of oocyte donation on perinatal outcome in twin pregnancies. L.Guilbaud, P.Santulli, E.Studer, V.Gayet, F.Goffinet, C. Le Ray. Fertil Steril 2017

Jusqu’à récemment, le don d’ovocyte était indiqué chez les patientes ayant une insuffisance ovarienne prématurée (1). Mais avec l’élargissement du don aux patientes ayant de multiples échecs de FIV, le nombre de FIV après don d’ovocytes a doublé en France entre 2005 et 2013, passant de 506 à 1099; ce chiffre est toutefois sous estimé du fait des nombreuses FIV, issues de dons, faits à l’étranger (2).

Cet article fait état des complications périnatales des grossesses gémellaires. Il s’agit d’une étude observationnelle rétrospective réalisée dans une maternité de niveau 3 à Paris, à l’Hôpital Port Royal, entre 2010 et 2014, regroupant 672 patientes.

Parmi ces patientes, on notait :

  • 102 grossesses gémellaires obtenues après don d’ovocytes (OD: oocyte donation)
  • 201 grossesses gémellaires obtenues après FIV (AO: autologous oocytes)
  • 368 grossesses gémellaires spontanées, hors AMP (non IVF: in vitro fertilization)

Les critères étudiés étaient résumés ainsi :

  • complications obstétricales: HTA gravidique, diabète gestationnel, cholestase, RPM, voie d’accouchement, hémorragie du post partum
  • complications néonatales: prématurité, PPAG (petit poids pour l’âge gestationnel), mortalité périnatale

On notait une augmentation de l’incidence de préeclampsie (OD 26.5%, AO 7.0%, non- IVF 8.7%) et d’hémorragie de la délivrance (HPP) dans le groupe don d’ovocyte (OD 23.5% AO 12.4%, non-IVF 7.6%). En analyse multivariée, après ajustement avec des facteurs confondants, tells que l’âge maternel et la chorionicité, le risque de préeclampsie était plus élevé dans le groupe don d’ovocyte tout comme le risque d’HPP. Ce risque augmenté de préeclampsie est aussi retrouvé dans de nombreuses articles (3-4-5). Cependant, on ne notait pas de sur-risque d’accouchement prematuré ou de PPAG dans le groupe don d’ovocyte.

Les grossesses gémellaires obtenues par don d’ovocytes, sont donc associées à un risque plus élevé de préeclampsie et d’hémorragie de la délivrance. Les patientes doivent donc être informées de ce risque en consultation préconceptionnelle.

 

Pour en savoir plus:

  1. Lutjen P et al. The establishment and maintenance of pregnancy using in vitro fertilization and embryo donation in a patient with primary ovarian failure. Nature 1984; 307: 174-5.
  2. Agence de la Biomédecine. Rapports d’activité de l’agence de biomédecine
  3. Abdalla HI et al. Obstetric outcome in 232 ovum donation pregnancies. Br J Obstet Gynaecol 1998; 105:332-7
  4. Le Ray et al. Association between oocyte donation and maternal and perinatal outcomes in women aged 43 years or older. Human Reprod 2012; 27: 896-901
  5. Keegan DA. Increased risk of pregnancy-induced hypertension in young recipients of donated oocytes. Fertil Steril 2007; 87: 776-81

 

Date de mise à jour : 19/04/2017

 
Les articles sont édités sous la seule responsabilité de leurs auteurs.
Les informations fournies sur www.gyneco-online.com sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation directe entre le patient (ou visiteur du site) et les professionnels de santé.