Test HPV : comme test de guérison

Jean-Luc MERGUIJean-Luc MERGUI

De très nombreuses études publiées et plusieurs méta analyses montrent depuis plusieurs années que la meilleure façon de contrôler la guérison de patientes traitées pour des lésions de haut grade est l'utilisation du test HPV !

En effet la valeur prédictive négative du test HPV est proche de 100% et pourtant en France l'utilisation de ce test n'est toujours réservée qu'au triage des frottis ASCUS et, depuis la publication récente des recommandations devant un Frottis anormal (INCa 2016) comme test de contrôle à un an des anomalies de bas grade.

En revanche les patientes traitées pour des lésions de CIN2+ qui ont pourtant un risque prés de 5 fois supérieur de développer une lésion invasive, ne peuvent aujourd'hui bénéficier de ce test de contrôle. Cette étude suédoise qui a testé l'utilisation du co-testing (c'est à dire l'association frottis cytologique et virologique) chez 330 patientes traitées par ECAD (Electro Conisation à l'Anse Diathermique) à 6, 12 puis 36 mois montre que la VPN (valeur prédictive négative) d'un test négatif à  6 mois est de 100% !

Le seul débat étant celui du moment optimal pour réaliser ce test, 3 mois semblant -pour certains- trop tôt car la clearance du virus pourrait être le témoin d'une présence résiduelle du virus non transformante, en revanche 6 mois montre son efficacité dans cette étude mais pourrait exposer à un taux de perdues de vue plus important en raison du délai entre l'intervention et la demande de contrôle, perdues de vue qui peut s'élever dans certaines études jusqu'à 30%. Il faudrait donc pourvoir tester avec sérénité la clairance du virus et sa VPP et VPN entre 3 & 6 mois afin d'optimiser la surveillance particulièrement importante de cette population qui touche en France environ 25000 patientes.

Acta Obstet Gynecol Scand. 2016 Nov;95(11):1251-1257. doi: 10.1111/aogs.12960. Epub 2016 Sep 6.
Follow up with HPV test and cytology as test of cure, 6 months after conization, is reliable.
Asciut to KC1Henic E2Darlin L3Forslund O4Borgfeldt C3.

pour en savoir plus:
Colposcopists' experiences of HPV Test of Cure for the follow up of cervical intra-epithelial neoplasia.

Sherman SM1Moss EL2Pearmain P3Redman CW4.

HPV testing in the context of post-treatment follow up (test of cure).
Cuschieri K, Bhatia R, Cruickshank M, Hillemanns P, Arbyn M.
J Clin Virol. 2016 Mar;76 Suppl 1:S56-61. doi: 10.1016/j.jcv.2015.10.008. Review.
PMID: 26525202

Date de mise à jour : 21/02/2017

 
Les articles sont édités sous la seule responsabilité de leurs auteurs.
Les informations fournies sur www.gyneco-online.com sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation directe entre le patient (ou visiteur du site) et les professionnels de santé.