Association de l’HCG (Human Chorionic Gonadotropin) a un agoniste de la Lh-Rh améliore-t-elle la maturation ovocytaire ?

Charles BRAMICharles BRAMI

ÉTUDE DE L’EXPRESSION DE GÈNES SUR LES CELLULES DE LA GRANULOSA

L’hypothèse soulevée par plusieurs études préalables (LAMB et coll., HAAS et ZILBERBERG et coll.) est que l’association d’un agoniste de la Lh-Rh à l’HCG, 34 à 40 heures avant le recueil ovocytaire, a comme conséquence :

  • une augmentation de la FSH,
  • une augmentation de la maturation de la méiose ovocytaire avec augmentation de la qualité des cellules de la granulosa, avec en corollaire, une amélioration des taux de grossesse dans le cadre de la fécondation in vitro (FIV).

L’étude de HAAS J. et coll. (Université de TEL AVIV et Service de Médecine de la Reproduction de TEL HASHOMER, Israël) recherche l’expression du RNA messager (m.RNA) de gènes impliqués dans l’hyperstimulation ovarienne (OHSS), les « GAP jonctions » de l’EGF et des gènes liés aux taux de FSH (épiraguline, amhiragalin et conexin 4-3).

L’étude a été menée chez 15 patientes sur 2 cycles consécutifs de FIV, l’induction d’ovulation comportait un traitement par HMG et FSH purifiée, associé à l’administration d’antagonistes de la Lh-Rh.

- Dans le premier traitement (Groupe 1), le déclenchement d’ovulation était obtenu par r.HCG (Ovitrelle 250 mg.MSD) ;

- Dans le deuxième traitement (Groupe 2), le déclenchement d’ovulation associait r.HSG et agonistes de la Lh-Rh (Decapetyl 0,2 mg-Ferring).

Résultats :

  • Dans le groupe 2, 14 patientes sur 15 ont bénéficié d’un transfert embryonnaire au stade J3 ; 4 patientes ont été enceintes.
  • Dans le groupe 2, le nombre d’ovocytes (8,6/6,9), le nombre de zygotes à 2 PN (6,1 v/s 3,7), le nombre d’embryons au stade J3 (5,6 v/s 3,7) étaient augmentés par rapport au groupe 1.
  • Les niveaux de progestérone et d’oestrogènes dans les liquides folliculaires étaient identiques dans les deux groupes.
  • Au niveau des cellules du cumulus :
    • les auteurs n’ont pas retrouvé de différence significative dans l’expression de VEGF et des récepteurs gn-Rh,
    • l’expression de RNA messager de l’amphiréguline, de l’épiréguline et du PEDF (Pigment Epithelium-Derived Factor) était plus élevée dans le groupe 2 ayant reçu un déclenchement par r.HSG et agonistes de la Lh-Rh,
    • l’expression du m.RNA de la conexine 4-3 était plus basse dans le groupe 2.
  • L’expression des récepteurs Lh et FSH était identique.

CONCLUSION
Pour les auteurs, l’ensemble de ces résultats tend à confirmer l’hypothèse d’une meilleure maturation ovocytaire et d’une augmentation de la qualité embryonnaire lorsque le déclenchement d’ovulation, dans le cadre d’un protocole de fécondation in vitro, associe HSG et agonistes de la Lh-Rh.
Standard human chorionic gonadotrophin versus double trigger for final oocyte maturation results in different granulosa celles gene expressions : a pilot study – Jigal HAAS, Libby OPHIR, Eran BARZILAY, Ronit MACHTINGER, Yuval YUNG, Raoul ORVIETO, Ariel HOURVITZ – Fertily and Sterility Vol. 106, n°3 september 1

Date de mise à jour : 15/06/2017

 
Les articles sont édités sous la seule responsabilité de leurs auteurs.
Les informations fournies sur www.gyneco-online.com sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation directe entre le patient (ou visiteur du site) et les professionnels de santé.